La vie de la vigne

la taille et le liage :

Ce sont deux étapes importantes du travail du viticulteur qui s'effectuent entre novembre et mars, la taille consiste à couper les sarments et laisser le bon nombre de bourgeons sur le cep. Ceci nous permet de maitriser le nombre de grappes que le pied de vigne donnera cette année en fonction de la vigueur de celui-ci.

Le liage, lui, consiste à attacher les sarments sur le fil lieur et donner sa forme au cep.

L'apparition des grappes se passe généralement fin avril, début mai, c'est le moment où l'on voit si l'année aura un fort potentiel de récolte ou non.

La sortie des premières feuilles à lieu courant avril c'est le moment où nous craignons les gelées printanières jusqu'aux saints de glace.

La période du relevage et du palissage se déroule généralement

au mois de juin, elle consiste à remonter les fils, en plaçant bien les brins entre ceux-ci et en mettant des agrafes ensuite pour bien maintenir les brins à la verticale tout en les séparant les uns des autres de manière à ne pas avoir une accumulation de végétation qui est favorable aux maladies . ( nous voyons bien le travail effectué par Caroline entre ces deux photos ).

Par la suite, c'est au tour de Ludovic de jouer, sa mission est de passer avec notre chenillard équipé d'une rogneuse qui coupe tout ce qui dépasse et qui nous empêcherait de bien circuler durant l'été et à la vendange.

Nous effectuons ce travail durant tout l'été suivant la croissance des vignes. Pendant cette période nous intervenons également sur l'entretien des sols et sur les protections phytosanitaires de nos vignes pour les protéger des maladies.

La véraison des grappes à lieu mi-aout, c'est le moment où les grains changent de couleur...

La période des vendanges approche....

Nous y voila enfin, le moment tant attendu par tous les viticulteurs. La récolte du travail de toute une année, notre très chère vendange.

C'est le moment où avec notre fidèle équipe de cueilleurs, nous allons dans toutes les parcelles couper avec nos épinettes, les grappes de raisin une par une, en triant celles qui ne sont pas mûres ou abimées. Qu'il fasse chaud ou qu'il pleuve nous devons effectuer ce travail coûte que coûte car c'est le moment ou nous avons le taux de sucre et l'acidité optimale des raisins, ce critère est primordial à l'élaboration d'un Champagne parfait.